Un jour, une histoire

Le 3 février 1826

3 février 1826

Facteur et inventeur d’instruments de musique mécaniques (et du métronome), le Bavarois Johann Nepomuck Maelzel avait récupéré un automate soi-disant doté de la faculté de jouer aux échecs, crée par un certain Johann Wolfgang von Kempelen, en 1769. Le « Turc mécanique ». En réalité, ce n’était qu’une illusion, le meuble possédait un autre compartiment secret dans lequel un joueur humain pouvait se glisser, et manipuler le mannequin, tel un marionnettiste.

Maelzel s’embarque le 20 décembre 1825 sur le paquebot « Howard ». Il arrive à New-York le 3 février 1826. Il s’installe au n° 112 Broadway, au National Hotel. Il fait paraître des articles, notamment dans le journal « Ship News » pour annoncer sa venue et donne son premier spectacle le 13 avril dans l’hôtel où il habite, devant une centaine de personnes. Il présente aussi son trompette mécanique et deux automates funambules.

Echémeride n.f. rubrique indiquant les événements échiquéens arrivés le même jour de l’année à différentes époques.

Rubrique tenue pour Route64 par Jérôme Maufras, auteur et historien du jeu d’échecs.