Un jour, une histoire

Le 8 mai 1255

Quéribus, un royaume de roc, de vent et de lumière

8 mai 1255

Le concile provincial de Béziers se réunit pour traiter du grave sujet des Albigeois. A l’ordre du jour, on note la résolution de porter secours au sénéchal de Louis IX, Pierre d’Auteuil, qui assiégeait le château de Quéribus, dernier refuge des responsables de l’Eglise cathare après la chute de Montségur. Autres points ajoutés par le Roi lui-même à l’ordre du jour : la décision de lutter plus brutalement contre la communauté juive du royaume en ordonnant de brûler tous les Talmuds et d’interdire l’usure ; l’interdiction des dés (des soldats romains se seraient partagés le saint-suaire en jouant aux dés au moment de la Crucifixion de Jésus) et des jeux utilisant les dés, dont les échecs. Sur cette question précise, on pourra s’étonner que le jeu d’échecs soit rangé parmi les jeux utilisant des dés. Il faut remettre les faits dans le contexte de l’univers ludique médiéval où la transmission des jeux et de leurs règles varie radicalement en fonction des régions ou des groupes sociaux. Il n’existe évidemment aucune instance de régulation des usages et la pratique du jeu avec ou sans dés a perduré. On peut même dire que les deux versions ont coexisté en parallèle de nombreuses autres variantes.

Echémeride n.f. rubrique indiquant les événements échiquéens arrivés le même jour de l’année à différentes époques.

Rubrique tenue pour Route64 par Jérôme Maufras, auteur et historien du jeu d’échecs.