Un jour, une histoire

Le 18 mai 1853

Un Morphy européen

 

 

 

18 mai 1853

Mort de Lionel Kieseritzky. Ce brillant représentant de l’école romantique est né dans l’ancienne province de Livonie rattachée à l’Empire russe d’une famille germano-balte. Impliqué dans un procès dont les tenants et aboutissants restent obscurs, Kieseritzky s’installe en France en 1839 pour prendre du champ face à de possibles ennuis judiciaires. Il a été les meilleurs mondiaux au tournant des années 1850. Il a d’ailleurs participé au tournoi de Londres de 1851. Et si on se souvient qu’il a été battu par Anderssen au cours de la fameuse « Immortelle », on se souvient moins que ce fut au cours d’un match où le Français l’emporta par huit parties à cinq. On lui doit une première version des échecs tridimensionnels que développera Ferdinand Maack en 1907 avec son Raumschach. Narcissique, Kieseritzky se considérait comme un « messie des échecs ». Il fut interné dans un établissement psychiatrique parisien avant de mourir et d’être enterré dans l’anonymat en 1853.

Echémeride n.f. rubrique indiquant les événements échiquéens arrivés le même jour de l’année à différentes époques.

Rubrique tenue pour Route64 par Jérôme Maufras, auteur et historien du jeu d’échecs.