Un jour, une histoire

Le 2 juin 1971

Des conditions de jeu spartiates : la fièvre des échecs n’a pas encore pris en Amérique du Nord

2 juin 1971

Fischer bat Taïmanov sur le score inouï de 6 à 0 au cours d’un match des candidats joué à Vancouver. La défaite est d’une telle ampleur que le Soviétique est soupçonné par les autorités de manquer de loyauté envers le régime. Taïmanov témoigne : « Avant le match je bénéficiais du statut de « citoyen modèle de l’URSS » honoré non seulement comme joueur d’échecs éminent mais comme pianiste concertiste et journaliste. Après ma défaite de Vancouver, je me retrouvais sous le feu des critiques dévastatrices venant de toutes parts. Ils me destituèrent de mon titre de « Maître émérite du Sport », je fus expulsé de l’équipe soviétique, pour deux ans exclu de tournois à l’étranger et on ne me permit ni de publier des articles ni de donner des concerts. »

Echémeride n.f. rubrique indiquant les événements échiquéens arrivés le même jour de l’année à différentes époques.

Rubrique tenue pour Route64 par Jérôme Maufras, auteur et historien du jeu d’échecs.