Un jour, une histoire

Le 20 juin 1888

La tombe a été rénovée en 2012 grâce aux efforts du GMI Stuart Conquest

20 juin 1888

Johannes Zukertort meurt à Londres d’une hémorragie cérébrale. Premier vice-champion du monde, Zukertort était un touche-à-tout : il dirige le Neue Berliner Schachzeitung dans les années 1860 et écrit plusieurs ouvrages échiquéens. Mais c’est aussi un polyglotte émérite qui aurait parlé 12 à 14 langues selon les sources ! Par ailleurs très bon joueur de piano, il a été critique musical. Et sa science du combat n’était pas exercée que sur l’échiquier puisqu’il se battit contre l’Autriche, le Danemark et la France dans les rangs de l’armée prussienne. Il a été décoré 9 fois pour des actes d’héroïsme. Passionné de politique, il a été le rédacteur en chef politique du journal Allgemeine Zeitung et a notamment défendu l’idée d’une réforme du système pénitentiaire. Cette vie à 100 à l’heure prend fin le 20 juin 1888. Très affecté par sa défaite contre Steinitz, Zukertort a vu sa santé se dégrader depuis deux ans. Ce jour du 20 juin, il se rend au Simpson’s chess Divan, son club d’échecs londonien et dispute une partie contre Sylvain Meyer. Un témoin décrit la suite :
« Il joua environ 25 minutes avant de faire tomber les pièces de l’échiquier. James Stammers, le serveur, se précipita pour ramasser les pièces et les tendit à Zukertort mais celui-ci était manifestement dans l’incapacité de les remettre en place. Le serveur inquiet demanda au champion s’il voulait de l’aide. Zukertort répondit par la négative et ajouta que tout irait mieux d’ici quelques minutes. » Ce n’était donc sûrement pas la première alerte. Et effectivement, après un verre d’eau fraîche et un brandy, le champion polonais parut aller mieux. Il se rendit au British Chess Club mais sa condition physique se dégrada si vite qu’on dut le transporter au Charing Cross Hospital. En vain.

Echémeride n.f. rubrique indiquant les événements échiquéens arrivés le même jour de l’année à différentes époques.

Rubrique tenue pour Route64 par Jérôme Maufras, auteur et historien du jeu d’échecs.