Un jour, une histoire

Le 21 juin 1858

Un Morphy rimbaldien

21 juin 1858

Le bateau à vapeur Africa arrive à Birmingham. Un hôte de marque en descend, c’est Paul Morphy. Il doit participer au tournoi de Birmingham qui commence le lendemain, jour de l’anniversaire du champion américain. Thomas Avery, le président du Birmingham Chess Club l’attend à la station de Curzon street avec une mauvaise nouvelle. Il doit lui apprendre le report au 24 août ! Encore faut-il reconnaître son hôte dans la foule. Il se souvient : « Je n’ai jamais aussi étonné qu’en rencontrant Paul Morphy. Je me faisais une idée du physique des joueurs en fonction de leur force aux échecs. Je m’attendais donc à voir un homme de grande taille, aux larges épaules, à l’expression féroce, renforcée par une barbe fournie. Et voilà que se présentait devant moi un jeune adolescent menu dont le visage imberbe était caché par un chapeau de paille à larges bords et dont les manières délicates étaient soulignée par une impeccable cravate noire. »
Informé du report par Avery, Morphy dort sur place et se rend dès le lendemain à Londres où il entame une tournée des clubs londoniens, non sans avoir disputé un match en six parties contre M.Lowe, le propriétaire de l’hôtel éponyme où dort l’Américain !

Echémeride n.f. rubrique indiquant les événements échiquéens arrivés le même jour de l’année à différentes époques.

Rubrique tenue pour Route64 par Jérôme Maufras, auteur et historien du jeu d’échecs.