Un jour, une histoire

Le 2 juillet 1977

2 juillet 1977

Triste jour pour la littérature mondiale que ce 2 juillet 1977 avec la mort de Vladimir Nabokov, un des écrivains les plus importants du XXème siècle. Né dans une famille de l’aristocratie libérale et cosmopolite pétersbourgeoise, Nabokov est contraint à l’exil par la révolution russe de 1917. Parfaitement trilingue en Russe, Anglais et Français, il s’installe dans un premier temps à Londres et est diplômé de Cambridge en 1922 puis il quitte l’Angleterre pour Paris. C’est là qu’il publie son premier roman, La Vraie vie de Sebastian Knight. A la fin des années 1920, il s’installe en Allemagne où il écrit l’histoire d’un enfant exilé loin de sa Russie natale et qui découvre le jeu d’échecs. Il en connaît bientôt les tourments et les addictions. Ce roman, c’est La Défense Loujine. A redécouvrir à l’occasion de la cet anniversaire.

« Ce n’est pas pour s’amuser qu’il joue aux échecs, il célèbre un culte. »
Vladimir Nabokov, La défense Loujine

Echémeride n.f. rubrique indiquant les événements échiquéens arrivés le même jour de l’année à différentes époques.

Rubrique tenue pour Route64 par Jérôme Maufras, auteur et historien du jeu d’échecs.