David Lacan-Rus : sacre mondial pour un diamant brut

Fabrice Hodecent pour Route64

Confessions d’un prodige qui ne se prend pas la tête, très offensif dans le jeu, aimant prendre des risques, n’hésitant pas à sacrifier des pièces pour gagner une qualité, et qui avoue un faible pour l’ouverture sicilienne, quelle que soit la couleur des pièces…

Rencontre avec le tout frais champion du monde français des moins de 10 ans, qui a tenu à avoir un entretien échiquéen exclusif avec Route64, après avoir satisfait à ses obligations médiatiques pour la presse généraliste. David et son père, lecteurs de notre revue, dévoilent les coulisses du championnat du monde, mais également la passion familiale pour les échecs, et la révélation du jeune garçon lorsqu’il a eu l’occasion d’admirer les stars françaises, alors qu’il n’avait que 7 ans.

Joueur résolument offensif, il exprime non sans délectation son plaisir de « jouer des positions étranges, chaotiques, déséquilibrées, afin de surprendre mes adversaires ». Tout récent champion du monde des moins de 10 ans, le Français David Lacan-Rus est un enfant étonnant, à plus d’un… titre. En effet, il développe un jeu attrayant, risqué, pas dans les classiques rassurants, et n’hésite pas à accepter gambits, faire des sacrifices, ce qui lui a permis de remporter sur le fil son titre mondial. « Ma pièce préférée est le fou », raconte-t-il à Route64. Pièce fétiche qu’il n’hésite pour autant pas à sacrifier quand cet acte lui permet de remporter le titre mondial ! C’est ainsi que le petit dragon frenchy David a terrassé le Goliath américain Patrick Liu, alors en tête de la compétition, lors de la 11e et dernière ronde du Mondial des U10, qui se déroulait à Batoumi (Géorgie), du 15 au 28 septembre derniers.